Mode de Fonctionnement

La manière dont j’envisage l’exercice de la fonction de recteur est avant tout collégiale. D’une part, parce que c’est mon fonctionnement naturel, depuis toujours. Les décisions que je prends et que j’assume, tant à un niveau professionnel que personnel, sont en général le fruit d’une réflexion nourrie d’avis émanant de conseillers et de collaborateurs. D’autre part, parce que je suis convaincue que c’est en fonctionnant collégialement que nous sommes plus forts. Un fonctionnement collégial bien organisé et structuré, discipliné aussi. Ce que je souhaite y insuffler avant tout est un esprit de confiance et de respect mutuel, de collaboration, source de vitalité, et de solidarité. D’où l’importance du choix de la composition du Conseil rectoral.

Déléguer fera également partie de mon mode de fonctionnement, ce qui va de pair avec un fonctionnement collégial. D’une part, parce que la diversité et le volume des tâches à accomplir sont énormes; ils peuvent, à mon sens et dans une certaine mesure, être répartis entre collaborateurs (vice-recteurs, doyens, directeurs de service, etc.). D’autre part, parce que c’est une façon de permettre à chacun des collaborateurs de prendre sa place et de s’épanouir dans sa fonction.

Je veillerai aussi, avec l’appui de l’administrateur général, à une gestion rigoureuse des services, des facultés et des départements, avec un réel soucis d’efficacité, dans le respect des personnes et de leur bien-être.

De façon plus large, je proposerai un discernement commun pour dégager les décisions importantes et les planifier. Lorsqu’il est bien organisé et balisé, je crois en ce type de processus participatif, même s’il prend du temps et de l’énergie en termes d’écoute, de concertation, de communication et de coordination. Je crois surtout qu’il est primordial, lors de décisions importantes à prendre, de rester « connecté » tout en ayant une vision globale et en prenant du recul (ou de la hauteur).

Enfin, en externe comme en interne, une de mes forces pour exercer une telle fonction est la grande liberté intérieure que j’ai acquise au fil du temps par mes expériences, face aux jeux d’influences, aux pressions et aux manipulations. Pour tout dire, cette force je la ressens également par rapport à moi-même et à mes ambitions ou intérêts personnels, me sentant essentiellement portée et guidée par la mission institutionnelle que je décris à travers les pages de ce site. C’est cette liberté grandissante qui m’a guidée tout au long de mes deux ans et demi de présidence de l’Assemblée générale, pour mener à bien entre autres, avec patience, diplomatie et fermeté, la procédure de révision des statuts de notre ASBL pour une nouvelle gouvernance.